Études de cas

Ipswitch garantit la disponibilité des réseaux lors des pics de production du quotidien

Le moniteur des performances applicatives contrôle les seuils critiques
Le journal Neue Osnabrücker Zeitung utilise l’APM (moniteur des performances applicatives) pour répondre de façon rapide et spécifique aux problèmes des applications stratégiques pour la production. Celui‑ci collecte les données relatives au comportement des applications et émet automatiquement un avertissement en cas de dépassement d’un seuil spécifique. Il indique également les composants du réseau qui posent problème. Ceci permet au Neue Osnabrücker Zeitung de résoudre les problèmes avant qu’ils n’atteignent un stade critique.

Le quotidien Neue Osnabrücker Zeitung informe les résidents d’Osnabrück et Emsland, deux régions allemandes. Si l’on inclut ses éditions régionales, le Neue OZ compte parmi les plus grands journaux régionaux en Allemagne, avec plus de 440  000 lecteurs chaque jour. Le soir, pendant les heures cruciales où le journal est imprimé pour le jour suivant, le personnel dépend plus particulièrement de certaines applications spécifiques, notamment le système de gestion des contenus et les programmes d’impression. 

Jan Terhalle, l’administrateur système, doit s’assurer que le réseau et les applications restent accessibles sans interruption. La taille de ce réseau représente un défi particulier : « Près de 1 000 employés l’utilisent. Mais nous sommes en période de croissance rapide et ce chiffre ne cesse d’augmenter », explique Terhalle. « Le siège social d’Osnabrück, qui accueille près de la moitié du personnel, est relié à douze sites satellites qui hébergent les bureaux éditoriaux locaux ».

Recommandations d’un collègue

Pendant de nombreuses années, Terhalle et ses collègues ont utilisé un logiciel de surveillance spécial pour détecter les problèmes susceptibles d’affecter la production, par exemple en cas de déconnexion d’un serveur ou de panne d’un commutateur. Lorsque cet éditeur de logiciels a mis fin à ses services de support, le Neue OZ a eu besoin d’un autre système. La recherche de son remplaçant n’a pas pris longtemps. « Un collègue, dans une autre entreprise, m’a vivement recommandé la solution de surveillance WhatsUp Gold d’Ipswitch », se rappelle l’administrateur système. « Nous avons testé le logiciel et avons tellement aimé son interface et ses fonctionnalités que nous n’avons même pas envisagé d’autres produits ».

Rapidement, en mai 2013, le système a été installé à Osnabrück avec le support de treeConsult, un revendeur Ipswitch basé à Freising, puis relié aux composants du réseau, comme les serveurs et les commutateurs. Le revendeur a également assuré la formation du personnel responsable du système. « Ça s’est vraiment bien passé », poursuit Terhalle avec enthousiasme. « Après deux jours seulement, nous étions capables de surveiller notre réseau avec le nouveau système ». 

Pendant la mise en œuvre de WhatsUp Gold, le revendeur a également présenté un nouveau module d’extension pour la solution de surveillance réseau : l’APM ou moniteur des performances applicatives. Ce logiciel recueille des informations sur le comportement des applications de différents serveurs et systèmes. Il contrôle si les composants utilisés par une application, par exemple les bases de données et les serveurs, dépassent un seuil critique. Si tel est le cas, le système signale automatiquement les problèmes potentiels. 

Le module d’extension améliore la disponibilité pendant la préparation des PDF

« Nous avons également testé le module d’extension APM et avons été très satisfaits », explique Terhalle. « Nous avons particulièrement apprécié la capacité d’évaluation de l’outil, qui nous permet de contrôler la stabilité de nos applications actives et leur niveau d’utilisation en permanence. Nous sommes en mesure d’identifier ces goulots d’étranglement qui se produisent toujours à certaines heures ».

Environ six semaines après la mise en œuvre de WhatsUp Gold, le Neue OZ a intégré le module d’extension APM dans son environnement de production. Parmi les applications qui font l’objet d’une surveillance, Adobe Distiller est l’une des plus importantes. Les employés dépendent de cette application pour convertir leur texte en fichiers PDF, lesquels sont requis pour produire les éditions électroniques de leur journal pour les tablettes. Le tout avec une forte pression en termes de délais. Jan Terhalle et ses collègues utilisent également l’APM pour surveiller la base de données SQL du système de gestion des contenus. La connexion entre l’ensemble du processus d’exposition et l’APM est également prévue.

« La présentation de notre travail à des tiers sera aussi beaucoup plus simple », explique Terhalle. « Désormais, par exemple, nous n’aurons plus de difficulté à démontrer la disponibilité totale d’une application. Nous n’avions jamais ce type d’options analytiques auparavant ».

Les avertissements précoces de problèmes garantissent la transparence de production

Les administrateurs de systèmes du Neue OZ utilisent la solution Ipswitch chaque jour. Un tableau de bord unique affiche en continu l’utilisation des réseaux, des composants et des applications. De plus, les administrateurs de systèmes reçoivent automatiquement un e-mail en cas de problème.

Ceci a fondamentalement changé la gestion des problèmes de performances applicatives. « Avant, nous ne pouvions gérer les problèmes, par exemple avec Adobe Distiller, qu’en adoptant une approche d’appel : les utilisateurs concernés nous avertissaient et nous réagissions », poursuit Terhalle. « Si ces problèmes survenaient pendant la phase cruciale de production du soir, nous avions facilement tendance à paniquer, surtout qu’ils devaient souvent nous appeler chez nous. Ensuite, ils devaient attendre que nous retournions au bureau et, bien sûr, il fallait faire des heures supplémentaires ».

Des problèmes résolus beaucoup plus rapidement

Aujourd’hui, nous faisons tout beaucoup plus rapidement. Jan Terhalle et ses collègues peuvent commencer à résoudre les problèmes dès qu’ils apparaissent, bien avant de recevoir l’appel d’un utilisateur désespéré. Par exemple, les problèmes avec Adobe Distiller peuvent être réglés dans l’après-midi. Ainsi, ils n’interfèrent pas avec les pics de travail du soir. 

Le verdict de Jan Terhalle est donc forcément très positif : « Nous ne regrettons pas du tout notre choix de WhatsUp Gold, c’est même plutôt le contraire. Le logiciel est facile à utiliser et offre d’excellentes possibilités d’expansion, ce que nous avons déjà connu avec le module d’extension APM ».

Watch: Neue OZ Newspaper Stays Ahead of Problems with WhatsUp Gold

 
Voir le PDF
Unify Your IT Infrastructure Monitoring with WhatsUp Gold